~~~

À l’ère numérique, le concours « Miss AI », organisé par FanVue au Royaume-Uni, redéfinit les concours de beauté en introduisant une compétition exclusivement pour des modèles générés par IA. Ces concurrentes virtuelles, créées à partir des tendances des médias sociaux et des technologies avancées de l’IA, mettent en avant non seulement leur esthétique éblouissante mais aussi leurs personnalités et leurs engagements, reflétant une version moderne des standards traditionnels de beauté.

Le cofondateur de FanVue, Will Monange, souligne le potentiel transformateur de l’espace de création par IA : « Ce que les prix ont révélé, c’est des créateurs dont nous n’étions pas conscients, et c’est là toute la beauté de l’espace de création par IA : il permet aux personnes créatives d’entrer dans l’économie des créateurs avec leurs créations générées par IA sans avoir à être eux-mêmes en avant. »

Les concurrentes numériques, telles que Kenza Layli du Maroc, apportent une perspective nouvelle à la scène des concours de beauté. Layli, finaliste seulement cinq mois après sa création, souligne le développement rapide et l’attrait de ces modèles IA. La gagnante de « Miss AI » recevra un prix en argent de 5 000 $, ainsi que des relations publiques et un mentorat de FanVue, visant à libérer la créativité de la communauté IA.

Cependant, l’intégration de l’IA dans les concours de beauté a suscité des débats similaires à ceux entourant les concours traditionnels. La juge Sally-Ann Fawcett appelle à une représentation plus large des modèles IA, exhortant les futures éditions à inclure une diversité de genres, tailles, âges et imperfections. « J’aimerais voir quelqu’un d’un autre genre, quelqu’un de plus grand, quelqu’un de plus âgé, quelqu’un avec des imperfections », note-t-elle. Cette poussée pour la diversité vise à remettre en question et à élargir les standards conventionnels de beauté dans le domaine de l’IA.

De plus, les influenceurs IA émergent comme des outils marketing polyvalents, souvent plus rentables et flexibles que leurs homologues humains. Par exemple, Seren Ay, un modèle IA de Turquie, a réussi à augmenter les ventes en tant qu’ambassadrice de marque pour une entreprise de commerce électronique de bijoux. Mohammad Talha Saray d’Ankara souligne les possibilités créatives illimitées avec l’IA : « Avec l’IA, il n’y a pas de limite, et vous pouvez faire ce que vous voulez. »

Malgré la popularité croissante des influenceurs IA, ils font face à des défis et des controverses. Bien qu’ils offrent une efficacité coût et un contrôle sur le message de la marque, ils manquent des expériences humaines et des connexions émotionnelles qui stimulent la fidélité durable des consommateurs. Cette division dans l’industrie du marketing souligne le débat en cours sur l’authenticité et l’efficacité des influenceurs virtuels.

L’industrie du marketing d’influence devrait croître considérablement, atteignant 199,6 milliards de dollars à l’échelle mondiale d’ici 2032, selon Allied Market Research. Cette croissance est alimentée par l’efficacité coût et la flexibilité des influenceurs virtuels, les rendant de plus en plus attractifs pour les marques. Cependant, le besoin d’engagement authentique et de conformité réglementaire reste une considération cruciale pour les spécialistes du marketing.

Alors que le paysage numérique évolue, le concours « Miss AI » et la montée des influenceurs IA signalent un changement transformateur dans la façon dont nous percevons et interagissons avec la beauté et le marketing. En embrassant la diversité et l’innovation, ces créations IA sont prêtes à redéfinir les limites de l’économie des créateurs et à influencer les tendances futures à l’ère numérique.

~~~

Mr Mehdy NESMON

Juré Formateur Professionnel

+596696818479

mehdy.nesmon@pm.me

https://www.nmdeal.biz/

https://www.linkedin.com/in/mehdy-nesmon/